samedi 11 avril 2015

Les Machines, de la jet-set internationale aux tribus régionales à petit budget

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 septembre, le forfait TRIBU de la SNCF permet d’obtenir une entrée gratuite pour la visite du Carrousel ou de la Galerie des machines. L’idée se défend. Avec un forfait TRIBU à 45 euros, cinq personnes peuvent voyager « en illimité sur le réseau régional TER Pays de la Loire pendant 2 jours ». On espère que les tribus voyageuses ne seront pas radines au point de déléguer un seul des leurs pour profiter de l’offre. Moyennant un billet gratuit, Les Machines peuvent espérer vendre un, deux, trois ou quatre billets payants.

Que la SNCF et Les Machines, toutes deux mal en point financièrement, s’allient pour tenter de faire du chiffre d’affaires, c’est louable. Le hic est dans l’orientation du marketing des Machines telle que la révèle cette promotion commerciale.

Les Machines de l’île ont été créées pour attirer à Nantes les touristes nationaux et internationaux. C’est pour cela que la ville leur a confié son Eldorado : le site privilégié des chantiers navals. Près de huit ans après leur création, la réalité est plus modeste : elles comptent sur le réseau ferroviaire régional.

1 commentaire:

Jobarde Rollande a dit…

Act global, think local. Peut-être qu'après avoir emprunté l'esthétique steampunk et les les Expositions universelles de la fin XIXème en faisant croire aux gogos que l'originalité et la créativité étaient nantaises (ou toulousaines selon à qui on s'adresse) voilà que les Machines adoptent en l'inversant une pensée fin XXème. Toujours en avance sur le retard. Recyclons les vieilles esthétiques utilent pour séduire et rassurer. Après on pourra lire du Begaudeau pour rester dans l'esprit local.