mardi 7 avril 2015

Bolopoly (22) : le sort de Monéo augure mal de SoNantes

« Si vous voulez bénéficier du tarif de sationnement résident à Nantes, vous devez utiliser la carte Monéo remise par Nantes Gestion Équipements », notait ce blog il y a quelques semaines. « La leçon est claire : pour que le SoNantes marche, il suffit que des gens soient obligés de l’utiliser. » Hélas, même cet exemple positif n'est plus valable : au 1er juin, la carte Monéo disparaît.

« Cette carte à puce prépayée qui permet de régler les petits achats de la vie quotidienne n’a pas vraiment séduit les usagers », explique sans détour la ville de Nantes. Voilà qui n’incite pas exactement à l’optimisme pour la future carte SoNantes. Laquelle, apparemment, ne sera même pas utilisable dans les « nouveaux horodateurs plus modernes » du centre-ville.

Cette modernité comporte au passage une petite canaillerie municipale. Que dit la ville ? « Les résidents du centre-ville, qui bénéficiaient d’un tarif préférentiel (1€ maximum/jour) avec Monéo, pourront payer leur stationnement directement à l’horodateur (forfait 1€/24 heures) par pièces, carte bancaire ou à distance par téléphonie mobile ou Internet. » Le tarif ne change donc pas ? Si bien
sûr : avec Monéo, on pouvait acheter son stationnement par tranche de 10 centimes pour 1 heure. Désormais, ça sera 1 euro ou rien. Pour un résident, stationner quelques minutes devant chez soi coûtera désormais dix fois plus cher !

On espère que le lancement de SoNantes ne sera pas l’occasion d’autres astuces de ce genre…


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le paiement à l'heure plutôt qu'à la dizaine de minutes pourrait freiner la mobilité du stationnement ; ayant payé une heure entière pour une simple course, une halte rapide, on sera enclin à profiter pleinement d'un temps de stationnement si chèrement acquis. Étrange logique. Enfin... elle serait étrange, si elle ne procédait purement et simplement d'une logique de racket.

Jobarde Rollande a dit…

http://www.lagazettedescommunes.com/dossiers/economie-sociale-et-solidaire-quand-les-territoires-inventent-leur-monnaie/

une info à partager