jeudi 6 novembre 2014

Bilan du Voyage à Nantes 2014 : (2) des visiteurs pas bien curieux

L’AURAN a donc établi un bilan de la fréquentation touristique à Nantes cet été, sous couvert d’un « Observatoire » imaginé pour la circonstance. Faire appel à l’AURAN, est-ce un progrès par rapport aux années précédentes ? Le bilan établi en 2012 par Le Voyage à Nantes avec G&A Links indiquait : « L’AURAN a participé, comme en 2011, aux comités technique et de pilotage de l’étude G&A Links, apportant son expertise des statistiques métropolitaines. » Et le bilan 2013 avait repris la méthodologie de 2012. La vraie différence 2014 n’est donc pas l’arrivée de l’AURAN mais l’éviction de G&A Links !

La méthode employée aurait néanmoins changé. Celle de 2014 a été « développée pour la DGE (ex-DGCIS) et Atout France », indique un communiqué de presse de l’AURAN, mais elle n’a jamais été appliquée : Nantes sert de cobaye. Ses résultats appellent donc un peu de circonspection.

L’outil de mesure essentiel est apparemment une enquête effectuée auprès de 791 passants entre le 24 juillet et le 25 août. Ces gens n’ont pas été cuisinés de très près puisque 35 « journées enquêteurs » ont été consacrées à ce travail, indique Nantes Métropole, soit moins de 20 minutes par personne en moyenne, y compris le temps nécessaire pour se mettre en place, arrêter des passants, etc.

Rien ne dit que ces passants aient été représentatifs des touristes venus visiter Nantes. Ils ont été hélés en huit points de la ville (place Royale, place du Pilori, nefs des Machines de l’île, gare, bureaux de Nantes Tourisme...). Or on découvre que « 61% des visiteurs ont visité un site du Voyage à Nantes (sur Nantes) ». Quoi ? Six visiteurs sur dix seulement seraient allés voir le château des ducs de Bretagne, le jardin des plantes ou l’un des autres sites du parcours ? Sont-ils si peu curieux, nos touristes ? On en conclura plutôt que quatre visiteurs sur dix ne sont pas des touristes : ils sont à Nantes pour voir des amis, pour faire des courses, etc. et n'ont pas grand chose à faire dans le bilan du Voyage à Nantes.

(À suivre…)

Aucun commentaire: