vendredi 31 octobre 2014

Les trois mystères pékinois du cheval-dragon : (1) où sont les foules chinoises ?

La lutte entre les deux mécaniques géantes de La Machine, le cheval-dragon Long-Ma et l’araignée La Princesse, promettait à Pékin un spectacle hors du commun. Les représentations ont eu lieu sur l’esplanade du « Nid d’oiseau », le célèbre stade olympique de Pékin. Tout le monde connaît cet édifice prestigieux.

Avec trois journées de représentation précédées par des répétitions en public, il y avait de quoi attirer les foules. Plus d’un million de Pékinois, a dit François Delarozière. Un million de spectateurs ? Dans cette agglomération de vingt millions d’habitants, c’est comme si 30.000 personnes au total avaient vu le dernier défilé de géants de Royal de Luxe à Nantes ! Or Royal de Luxe, qui n’a jamais fait dans la modestie, en a revendiqué « au moins 500.000 ». Presque 17 fois plus relativement à la taille de la ville.

N’empêche, 1 million de spectateurs, même répartis sur trois journées et neuf représentations, ça fait une foule impressionnante. Or cette foule, aucune des très nombreuses photos et vidéos disponibles en ligne ne la montre. Elles s’attardent largement sur le spectacle, phénoménal il est vrai. Mais même dans les coins, même en arrière plan, on ne voit jamais de grand concours populaire. La tribune officielle elle-même n’a pas l’air bondée. Voici donc le premier mystère du cheval-dragon : où sont passés les centaines de milliers de Chinois disparus* ?
__________________________________
* Olivia Geng, du Wall Street Journal, livre peut-être la clé de l'énigme : non seulement, les foules ont été tenues à distance par le service de sécurité, mais  « selon les organes officiels chinois, 100.000 personnes au total ont assisté au spectacle au cours du week-end ». Selon les mêmes organes, les spectateurs auraient été... des touristes. On est loin du million de Pékinois aperçu par François Delarozière. Pourtant, le calcul n'était pas trop compliqué puisque les spectateurs devaient réserver leur place.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben vous n'avez pas très bien cherché...

http://images.huffingtonpost.com/2014-10-22-Longma_005-thumb.jpg

Sven Jelure a dit…

Cette photo est l'une des deux où l'on voit le plus de monde à ma connaissance, mais appelez-vous cela une foule gigantesque ?
On voit là 1.200 personnes à tout casser. La foule n'est plus très dense au-delà du sept ou huitième rang, et il reste un vaste espace inoccupé par-derrière jusqu'au rideau d'arbres. Cette photo confirme en réalité que les "foules" n'étaient pas ce qu'on aurait pu attendre en Chine.

Anonyme a dit…

Si vous ne voyez que 1200 personnes sur cette photo, vous êtes peut-être fait pour être policier et compter les manifestants. Et oui, la plupart des photos cadrent les machines, pas le public. Cela aurait d'ailleurs été complexe : l'esplanade du stade olympique fait 2,5 kilomètres de long.En fait, la citation exacte de Delarozière (dans O.F.) est : « Entre les répétitions et le spectacle, environ un million de personnes ont vu le cheval-dragon ». Pour un spectacle en neufs épisodes sur trois jours (plus les répétitions publiques), cela parait largement plausible.
Certes, je n'y étais pas. Mais vous non plus...

Sven Jelure a dit…

J'en vois plutôt moins de 1.200 ; j'ai écrit "à tout casser" ! Et si vous observez la photo attentivement et objectivement, je suis sûr que vous parviendrez à la même conclusion.
Il est normal que la plupart des photos cadrent les machines ! Le spectacle, c'est elles ! Mais quand on y voit du public, il n'y en a pas beaucoup -- et il est curieux de n'avoir pratiquement que des photos en contre-plongée. Les organisateurs n'auraient pas pris de photos en hauteur ? Cela paraît largement pas plausible !

Sven Jelure a dit…

Et à propos de l'esplanade du Nid d'oiseau, elle est longue, mais le spectacle ne l'a pas occupée en totalité. Et elle n'est pas très large. A l'endroit où la photo du Huff a été prise, sa largeur entre les plantations est inférieure à 150 m et les machines en occupaient une partie. Compte tenu de la configuration de l'endroit, d'ailleurs, il est probable que tout le public se trouvait d'un seul côté des machines, à l'est, et que la petite foule visible sur la photo n'est pas à multiplier par deux.

Aredius44 a dit…

Ah, j'ai eu la même remarque sur le nombre de spectateurs.

Amusant, ce jour même, j'ai parcouru le journal lu dans ma ville natale. Il y est annoncé pour une manifestation plus de 400 personnes. Sur le site de l'organisateur ... 200 personnes. Et l'organisateur doit savoir : il s'agissait d'une course à pied et l'inscription était obligatoire. Sans doute le journaliste a compté les pieds !

J'ai bien relu le papier. Il n'y avait pas confusion entre le nombre de coureurs et éventuellement le nombre de coureurs + le public.

Pipeautique et zéphologie généralisée.