jeudi 23 octobre 2014

« Je ne crois aux statistiques que si je les ai truquées moi-même » -- Winston Churchill

Un lecteur anonyme commente ainsi le précédent article, consacré aux scores des vidéos du Voyage à Nantes sur les réseaux sociaux :
Pour être totalement honnête, il aurait fallu prendre en compte les chiffres de vimeo, plateforme vidéo vers laquelle renvoie le VAN.
Les chiffres sont bien différents :
. Everybody : 21 100 lectures en 3 semaines
. Le Voyage à Nantes : 104 000 lectures
. Estuaire : 42 600 lectures

Cette remarque est légitime. Elle soulève aussi un problème intéressant. YouTube, dont on avait retenu les statistiques ici, compte huit fois plus de visiteurs que Vimeo (environ 800 millions de visiteurs par mois contre 100 millions). Est-il plausible que les mêmes vidéos soient vues huit fois plus sur Vimeo que sur YouTube ?

Certes, comme le souligne notre lecteur anonyme, le site web du Voyage à Nantes renvoie vers Vimeo. Mais levoyageanantes.fr est un site relativement confidentiel : Alexa le classe au-delà du 84.000 rang en France. Il est impossible qu’il ait renvoyé vers Everybody 21.100 visiteurs uniques en trois semaines.

Se pourrait-il alors que ces visiteurs soient passés plutôt par la page du Voyage à Nantes sur Facebook ? Comme on l’a signalé hier, Everybody n’y a récolté en trois semaines que 91 « j’aime ». Les visiteurs arrivés sur Vimeo par cette voie ne peuvent donc pas être très nombreux – ou alors, ils ont détesté le clip.

La question de départ posée à propos du clip Everybody était, rappelons-le : « Fera-t-il le buzz sur les réseaux sociaux comme ses prédécesseurs ? » Pour y répondre, il était logique de se référer au leader des sites de partage vidéo, YouTube. Le Voyage à Nantes y a d’ailleurs sa propre chaîne. Et les statistiques de Vimeo, alors ? Eh ! bien, il y a là un mystère sur lequel chacun peut avoir sa petite idée.

Comme conclut notre lecteur anonyme :

"Les chiffres parlent d'eux-même", dit-on. Attention tout de même à qui les fait parler et d'où les fait-on parler... 

 On ne saurait mieux dire !

5 commentaires:

Rollande Jobarde a dit…

de même pour les chiffres de la Cour des comptes à propos des indemnités et salaires cumulés par l'ancine directeur de l'Auran, dont chacun retrouvera facilement le nom. 500 000€ au total, votés par les élus et défendus par Le Président de l'Auran : Jaccques FLOCH Membre Honoraire du Parlement; Maire Honoraire de Rezé; dans sa réponse à la Cour des comptes.

Ce qui prouve que la culture n'est pas le seul domaine où l'enrichissement dépasse les limites de la décence quand on prône l'austérité pour les citoyens.

Sven Jelure a dit…

...et ces sommes coquettes (indemnité de départ en retraite + cumul emploi/retraite... quoique la Chambre régionale des comptes ne semble pas très convaincue de la réalité de l'emploi) ont été versées du temps où l'AURAN était dirigée par M. Violland, ex attaché parlementaire de J.M. Ayrault et actuel conseiller de Johanna Rolland !

Anonyme a dit…

Je ne me souviens plus quel grand penseur disait : "les statistiques sont comme les bikinis. Elles montrent le principal mais cachent l'essentiel..."

Anonyme a dit…

Remarque imbécile, si vous suiviez un tant soit peu les réseaux sociaux vous auriez constaté que dans le cadre d'une promotion touristique ce n'est jamais un site web qui génère du trafic vers un contenu, mais le partage de ce contenu lui-même par des fans et des abonnés. La dernière vidéo Vimeo du VAN a fait le tour du web nantais et du web voyage, il suffit pour cela d'aller voir les sources de trafic (intégrations) dans le détails statistiques de Vimeo.
Sincèrement je n'ai pas d'action au VAN et je suis plutôt dans l'opposition nantaise, mais votre recherche permanente du grain de sable dans tout ce qu'il se passe à Nantes vous discrédite totalement. Vos analyses sont caricaturales, raccourcies, faussées. Vous pourriez animer un blog constructif dans sa critique, qui propose de vraies analyses justifiées et qui propose des alternatives. Nous sommes d'accord pour dire que tout ne tourne pas rond à Nantes (encore que... allez voir dans les autres grandes villes françaises), mais chercher la petite bête en permanence sur la moindre initiative locale, je trouve cela sincèrement pathétique. Vous ne proposez rien, et vous distillez un pessimisme permanent qui lasse sincèrement...

Sven Jelure a dit…

? La Méforme d’une ville a une vocation satirique. Je fais du constructif ailleurs, dans d’autres cadres et sur d’autres thèmes. Et si La Méforme vous lasse sincèrement, vous avez une solution très simple : ne pas lire ce blog. Mais l’agacement et l’amertume qu’on sent dans votre commentaire laissent supposer que vous ressentez davantage qu’une « sincère lassitude ». Aurait-on mis le doigt par hasard sur un sujet qui vous tient à cœur ? Quant au fond, à propos du trafic sur le web, j’y répondrai dans un nouveau billet.