mercredi 12 février 2014

Nantes Métropole confirme : le Mémorial est hors-la-loi

Comme on l’a dit avant-hier, Nantes Métropole cherche un prestataire pour le nettoyage courant du Mémorial à l’abolition de l’esclavage. La liste des éléments à entretenir est fixée avec précision. Elle comprend « 12 caméras de vidéosurveillance » (oui, Nantes Métropole semble ignorer que le terme politiquement correct est à présent « vidéoprotection »). Douze caméras pour 8.000 m² d’esplanade et 430 m² de passage souterrain : c’est sûrement l’endroit le mieux surveillé de Nantes.

Le Mémorial comprend aussi « 8 plaques en inox avec des lettrages gravées installées par séries de 2 aux entrées principales du Mémorial ». Ainsi, Nantes Métropole désigne clairement les « entrées principales » du monument.

Or, ainsi qu’on l’a déjà indiqué, l’arrêté préfectoral du 12 décembre 2011 qui a autorisé Le Voyage à Nantes à installer ses caméras dispose, conformément à la loi, que l’existence du système de vidéoprotection doit être signalée « à chaque point d’accès du public ».

Il aurait donc fallu apposer une signalétique « claire, permanente et significative » à chacune des quatre entrées principales. Les deux modestes pancartes posées l’une en bas à gauche de l’escalier principal, l’autre dans l’édicule de l’ascenseur, sont complètement hors des clous.

Célébrer la libération des esclaves, c’est bien. Respecter les libertés publiques, ça serait pas mal aussi.


6 commentaires:

MDR a dit…

Waouh, quelle révélation... Un article qui fera date.

Grand Voyant a dit…

Nouvel article sur les Machines de l’île dans le grand journal Presse Océan d'aujourd'hui... Dix contre 1 que Sven nous en fait un débriefing désopilant et tellement pertinent demain. Qui dit mieux ?

Anonyme a dit…

tiens Nantes ne figure pas dans la liste d'excellence des clusters européens!

http://www.cluster-analysis.org/gold-label-of-the-european-cluster-excellence-initiative-ecei

Mais que sont devenus les projets d'avenir... ce n'est pas dans les programmes électoraux que s'écrira un développement moins bocal local.

Sven Jelure a dit…

Il faut reconnaître que Nantes n'est pas la seule absente ! La France en général fait un peu parent pauvre. Cependant, si Nantes est absente de l'élite, les clusters "Gold", elle est un peu présente dans les clusters "Bronze". Une partie du problème tient certainement au découpage régional. Par exemple, Nantes participe sur un strapontin au Pôle mer Bretagne au lieu d'en être un élément constitutif. Ce n'est pas seulement sur le plan touristique que les Pays de la Loire sont un boulet ! (Et puis entre nous, je crois que notre exécutif régional n'est pas très bon, ce qui n'arrange rien.)

Anonyme a dit…

OLS a écrit :

Ratage culturel nantais ayant pour origine un découpage régionaliste défavorable !? Les prises de position de la Méforme, c'est du lourd !

Est-ce réellement, cher Sven, le fond de votre analyse ?

En revanche, votre post précédent à propos de la propreté du mémorial ainsi que les contributions de Leblanchet ou @nonymes étaient jubilatoires. Continuez...

Salutations,

Owen Le Scorff

Leblanchet a dit…

...et si l'on reparlait du Memorial, peut-il encore se targuer des attributs dont le paraient les élus.
La Guadeloupe se dote d'un Mémorial ACTe qui relègue le mémorial de Nantes à sa juste place : un aménagement urbain de quai.
Voir : http://www.lejdd.fr/Culture/Expo/Memorial-ACTe-le-plus-ambitieux-lieu-de-memoire-jamais-dedie-a-l-esclavage-730664