mercredi 13 novembre 2013

Graslin : (2) le vert nantais tourne au glauque

Qu’on aime ou qu’on n'aime pas les nouveaux candélabres de la place Graslin, ils mettent en évidence l’une des lacunes de la municipalité Ayrault : son incapacité à choisir un style et à s’y tenir. Le règne de Louis XVI a duré dix-huit ans, celui de Jean-Marc Ayrault vingt-trois. Le règne de l’un a donné naissance à un style décoratif bien reconnaissable, le règne de l’autre est parti dans tous les sens.

Ce qui a le plus changé à Nantes en 25 ans, en définitive, ce sont les lampadaires. On en a semé de toutes les formes ici et là, sans le moindre souci d’unité. La ville est devenue comme un catalogue de fournisseur d’éclairage public. Souvent, deux ou trois formes disparates voisinent. Parfois, c’est délibéré, comme sur le cours des Cinquante otages ; le plus souvent, c’est du petit-bonheur-la-chance. Le pêle-mêle ci-contre est loin d’être exhaustif, mais on y voit déjà deux douzaines de modèles sans harmonie.

Cela n’empêche pas les postures volontaristes. « Jusqu'aux années 1970 », assurait il y a une dizaine d’années le catalogue de l’exposition Vert nantais, « le mobilier installé dans la ville suit l'accroissement et les transformations des quartiers et se multiplie sans véritable réflexion sur son image, sa couleur, sa forme, ses matériaux. » Mais sous Ayrault, ça a changé, promis-juré : « depuis fin 2001, la ville de Nantes se pare d'un nouveau mobilier urbain dessiné pour elle par la Société Dauphin Adshel ». Le malheur est qu’à chaque nouveau chantier apparaissent de nouveaux mobiliers urbains dessinés par Trucmuche ou Tartempion. Pas plus tard qu’aujourd’hui, tiens, on en mettait en place entre le château et le Carré Feydeau. Plus ça change, plus c’est la même chose !

Ce n’est pas juste une question de forme. Le fameux « vert nantais » a longtemps assuré une certaine unité au mobilier urbain. « Composé de deux tiers de noir et d'un tiers de vert*, le ‘vert nantais’ est utilisé pour le mobilier urbain (lampadaires, bancs, poubelles...) et les balcons », assure Nantes Tourisme. En 2009, le patron du service éclairage public de Nantes métropole expliquait même que la règle avait  été formalisée dans un « schéma directeur d’aménagement lumière » : les quartiers Royale et Graslin « bénéficient de typologies spécifiques de matériel (exemple : mobilier peint systématiquement et la couleur est le ‘vert nantais’) ».

La « Green capital » ne plaisante pas avec le vert nantais. Il est par exemple obligatoire sur les grilles et les portails du cours Cambronne. Et, le Dictionnaire de Nantes, qui vient de paraître, le confirme en son article Mobilier urbain, « si les nouvelles formes et la couleur aluminium s’imposent un peu partout, elles s’effacent, dans le secteur sauvegardé, devant le traditionnel ‘vert nantais’ ». On voit ce qu’il en est avec les candélabres et les vasques posés place Graslin !

Faut-il en conclure que la place a été subrepticement sortie du secteur sauvegardé ou que Nantes Métropole ne sait pas où elle va ? Ce qui est sûr en tout cas, c’est que la couleur douteuse (franchement, elle vous fait penser à quoi ?) des nouveaux candélabres de la place Graslin jure malencontreusement avec la blancheur du théâtre.
_________________
* Cette définition ne veut strictement rien dire puisqu’il existe d’innombrables nuances de vert. Il s’agit en l’occurrence du vert « wagon ».

18 commentaires:

Les Sacrifiés a dit…

Excellent article SVEN,

Vous trouverez, ci - joint, des liens qui confirment toute la vérité de votre article.

http://www.metronews.fr/nantes/nantes-la-future-place-graslin-fait-deja-parler-d-elle/mmke!vhcLFjqNcjVrs/

Articles signé Sibylle Laurent.

http://www.metronews.fr/nantes/centre-ville-la-ville-de-nantes-promet-une-pietonisation-intelligente/mmez!WC8vpraF4zS2/

Les "sacrifiés" des inconnus? Des années de travaux et le commerce en chute de chiffres d'affaires de 30 % du commerce. Les commerces devront - ils rirent d'être des inconnus:

Hier, je suis allé au New Peam's alors bonjour la honte ! J'm'étais bien habillée genre bandeau fluo, ceinture fluo et baskets fluos tu vois ! Y'a un type qui passe à côté de moi et qui dit : "Tiens ils ont mis un nouveau lampadaire "

En FRANCE six entreprises meurent toutes les heures! Au fait quel est le budget d'éclairage ( sans lumière de périphérique) ne dépendant pas de Nantes - Métropole? Les sous - traitances changeraient des ampoules dites économiques non grillées par fréquences de maintenance ( surtout à Rezé) ... Des rampes de lumières binaires allumées et éteintes( d'économies) seraient elles ordonnées bafouant l'impôt avec le racket de la capitale " verte"?

Le stationnement impossible du centre de Nantes est éclairant!
C'est vrai, le jus électrique des plantes aéroflorales sauveront nos impôts énergétiques selon les artistes - écolos! Mais au fait où est publié la facture? Pourtant en France le climat est électrique surtout pour le siège éjectable du premier Ministre de Loire Atlantique!

Une nouvelle fois Merci Sven pour cet article d'une réalité quotidienne ! Celle du lampadaire " Anxiogène de Diogène"!

Les sacrifiés à ajouter sur la liste des " révoltés". Ils ont juste un pas de vitrine pour bloquer les rues non embouteillées de livraisons!




Noa a dit…

Tiens la lumière du comique troupier de service revient nous éclairer sous le pseudo "Les Sacrifiés", vas-y Gilbert,j'espère que la rencontre quimpéroise avec Sven a été du plus heureux effet. Mais le résultat n'est pas au rendez-vous.

Pour rester dans le sujet, gageons que la Place Graslin sera un exemple d'aménagement urbain... les fournisseurs vont valoriser cette réalisation.

Nantes constitue un ensemble urbain à l'image du "beurre blanc" , des réalisations fades, des choix qui voudraient inscrire Nantes dans une contemporanéité surannée propre à satisfaire les bobos et les réacs. Mais ça ne fonctionne pas. Limite du consensus mou.

Si l'âge est un critère d'appréciation, je suggère à Coralie d'apprendre à s'indigner auprès de Stéphane Hessel, un jeune homme, un esprit vif.

Anonyme a dit…

??? : Hessel encore vivant? Donc le faire- part était faux.

Stéphane Frédéric Hessel (né le 20 octobre 1917 à Berlin, mort le 27 février 2013 à Paris) .

http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-des-cactus-place-graslin-la-preuve-par-limage-14-11-2013-85371

Anonyme a dit…

??? : Hessel encore vivant? Donc le faire- part était faux.

Stéphane Frédéric Hessel (né le 20 octobre 1917 à Berlin, mort le 27 février 2013 à Paris) .

http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-des-cactus-place-graslin-la-preuve-par-limage-14-11-2013-85371

Noa a dit…

@Anonyme, si votre culture étriquée vous réduit à vos contemporains vivants, vous ne savez pas ce que vous manquez à la lecture des auteurs décédés, dont la pensée reste d'actualité.Je ne citerai pas l'interminable liste qui aurait pu forger votre pensée absconse.

Lisez autre chose que les rubriques nécrologiques.

Anonyme a dit…

Esprit supérieur d'un futur prix Nobel et sans doute prochain Ministre Noa de la culture. Mais qui a ressuscité du présent Stéphane Hessel?Précision: L'arobase de Noa désignant l' Anonyme est un logogramme formé d'un a écrit en minuscule dont la patte du coin bas-droit est prolongée jusqu'à faire le tour de la lettre dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en revenant au coin bas-droit : @. En conséquence, Apollinaire poilu volontaire Mort le 9 Novembre 1918 mérite d'être lu.

LECTURE ... Apollinaire.

Le moine de Santabarem
Vêtu de noir et ses mains pâles étendues
Clama " Lilith "
Et dans la nuit blême
Ululait une orfraie et le moine dit :
" Je vois Lilith qui vole poursuivie
Par trois anges... "
- Ici s'arrête le grimoire rongé des vers
Et je songe à la nuit, la lune
À son premier quartier.
Et je songe aux Empereurs byzantins.
J'aperçois quelque autel dans un nuage
D'encens
Je fleure des roses de Jéricho,
Et je vois briller des yeux adamantins de crapauds
Et je songe au grimoire,
Au parchemin rongé,
À quelque chambre noire
Où vit retiré un alchimiste.
Et je rêve et le jour prend teinte d'améthyste
Et je ne sais pourquoi
Je songe de femme à barbe et de colosse triste
Et je frissonne d'entendre en ma chambre derrière moi
Comme un bruissement de soie.
Guillaume Apollinaire(1880 - 1918)



Noa a dit…

Gilbert le fâcheux est exaspérant de suffisance idiote. Comique troupier ou troufion croupion?

Anonyme a dit…

?

Est-ce une Référence à un auteur disparu ? Kant sur son lit de mort faisait l'effort de se lever pour saluer son médecin. Ce dernier tentait de l'en dissuader. Alors, le philosophe lui dit ces paroles :
« Le sens de l'humanité ne m'a pas encore abandonné ». Ce que Kant appelait « le sens de l'humanité, » était certainement la définition la plus subtile de la politesse. Bref ! Revivons les personnages au présent : « La plupart des jeunes gens croient être naturels, lorsqu'ils ne sont que grossiers et vulgaires. » La Rochefoucauld.
Alain dans ses Propos sur le bonheur …
« Les coutumes de politesse »,
« Elles sont bien puissantes sur nos pensées ; et ce n'est pas un petit secours contre l'humeur et même contre le mal d'estomac si l'on mime la douceur, la bienveillance et la joie ; ces mouvements, qui sont courbettes et sourires, ont cela de bon qu'ils rendent impossibles les mouvements opposés, de fureur, défiance et tristesse. »
Place Graslin ou place à la politesse d’un bon sujet?




Noa a dit…

un troufion croupion ne peut-être anonyme, inutile de pérorer, sous la plume du comique troupier même les auteurs les plus estimables sentent la naphtaline d'une culture rance et recuite de l'aigreur.

La sagesse serait de ne pas répondre, comme vous l'a certainement conseillé Sven, mais vous en êtes incapable. Vous n'avez même pas l'honnêteté d'assumer vos pseudos antérieurs. Vous n'êtes qu'un parjure indigne.

Sven Jelure a dit…

Noa, que cherchez-vous au juste en plantant des banderilles inutiles ? La sagesse serait assurément de ne pas répondre. Mais de votre côté, la sagesse serait de ne pas insister, n'est-ce pas ?
La Méforme d'une ville est un blog, pas un forum. J'accueille avec intérêt tous les commentaires, même critiques, sur mes posts, voire les commentaires sur les commentaires. Mais au-delà, comme c'est moi qui tiens le balai, il faudra bien que je fasse le ménage. D'ailleurs, peut-être cherchiez-vous finalement à me tester ?

VertCocu a dit…

"Do not feed the troll"

...

C'est vrai que juxtaposés ainsi, ce mélange de lampadaires est indigeste.
D'un autre côté, c'est la ville elle-même qui est un mélange de styles étonnants, rarement harmonieux certainement mais souvent surprenants. Nantes n'est ni Paris, ni Bordeaux.
Même dans son tram, c'est désaccordé. J'ai vu que les plus vieilles rames allaient reprendre du service. Ce qui n'est pas mal question budget, rappelle par leur style très marqué que Nantes est la 1ère ville de France a avoir un réseau moderne et par ce mélange avec les deux autres. On ne sait jamais sur quel tram on va tomber (ouhouh! l'aventure quoi!).
Mais c'est vrai qu'on peut s'attendre à une plus grande cohérence dans une même équipe.
Que Nantes Métropole ne sache pas où elle va question lampadaire ne me dérange pas plus que ça, en tout cas, elle sait qu'elle veut du tout-minéral. Ou plastique, ou alu ou autres mobiliers urbains qu'on retrouve dans toutes les villes.
Retrouver les mêmes matériaux dans des villes séparées de dizaines ou des milliers de kilomètres, c'est d'une tristesse... Je veux bien comprendre que de tout temps ya des histoires de modes mais des fois, j'ai l'impression que ya un seul catalogue au monde de pavés ou de rambardes...
On a aussi perdu cette tradition nantaise de la touffe d'herbes et de l'arbre dans le moindre carré isolé. Au moins, là-dessus Green Capital l'aura obligé à remettre du vert à droite et à gauche.
Sinon, a-t-on perdu le dernier rond-point avec priorité à droite?

Sven Jelure a dit…

Notez que déjà sur la place Graslin on a réussi à mettre deux types de lampadaires différents. Sur les dix nouveaux, huit ont un pied fuselé et deux un pied droit !

MDR a dit…

Gilbert pollue 80% des commentaires, et le mec qui lui répond (Noa) - certes, c'est se fatiguer pour rien - se fait vertement rappeler à l'ordre par l'auteur du blog, "c'est pas un forum ici"... j'ai bien rigolé. Non, c'est pas un forum, c'est la tribune libre de Gilbert multi-pseudos.. ahahah

Sven Jelure a dit…

Oh ! en défenseur du vert nantais, j'aurais pu le faire bien plus vertement que ça !

MDR a dit…

@SJ Oui enfin c'est pas le problème.

Ne rien dire à Gilbert, une véritable plaie dans les commentaires, qui (lui) transforme ça en "forum" (justement) et 9 fois sur 10 ne fait qu'attaquer les autres commentateurs dans un délire incompréhensible et, d'un autre côté, s'attaquer violemment à Noa, c'est assez hallucinant.

Mais bon, continuez à tolérer ça, ça enrichit l'espace des commentaires, à l'évidence.

Anonyme a dit…

Bonjour MDR
Vous êtes un lecteur récent?
Moi j'ai, il y a un moment essayé calmement de demander à Gilbert-les-bons-pseudos de se modérer tout seul. Non pas contre son opinion (on est libre tout de même) mais pour éviter qu'il fasse de ce blog sa tribune perso. Lui il pense être victime des "Verts", on veut le faire taire pour des raisons politiques, etc... On a beau lui dire que c'est juste parce que ce qu'il dit est incompréhensible...Peine perdue. Tout ça pour dire, chers MDR, Noa, et les autres, que vous perdez votre temps. Si, C'est bien un forum, mais juste pour deux personnes.

VertCocu a dit…

Faut pas se compliquer la vie... Don't feed the troll... et basta !
PS: je ne suis pas l'auteur du message précédent.

Aredius44 a dit…

J'aime bien le vert ! Camille Desmoulins avait proposé que notre drapeau national soit vert. Et puis tout le monde passe au vert.
Et puis dans un pays de vignoble, le vert bouteille c'est patrimoine.