mercredi 17 avril 2013

Nantes, capitale verte : (4) la Cantine du dévoyage*

Le Voyage à Nantes annonce la sortie du programme Green Capital 2013 pour le 31 mai, six mois après la remise du flambeau à la ville. On espère qu’il sera dense, pour rattraper le temps perdu. L’un des dispositifs les plus spectaculaires sera la Cantine du Voyage : un vaste restaurant de 400 couverts aménagé au Hangar à bananes. Voilà de quoi éclairer les restaurateurs nantais, si jamais ils s’étaient imaginé que Le Voyage à Nantes était au service de l’écosystème touristique local !

Cette Cantine ne sera pas comme en 2012 un espace ouvert à tous les vents : c’est une impressionnante structure métallique qu’on est en train d’ériger sur le quai des Antilles. De quoi installer un vrai restaurant avec vue sur Loire face à la butte Sainte-Anne, et pas une simple guinguette. Le budget n’a pas été clamé sur les toits mais se chiffre sûrement en centaines de milliers d’euros. Tout cela pour quatre mois de fonctionnement, du 1er juin au 30 septembre.
En l’absence de tout permis de construire affiché, on suppose en effet que cette construction est régie par l’article R421-5 du code de l’urbanisme, qui autorise pour « la durée d'une manifestation culturelle, commerciale, touristique ou sportive, dans la limite d'un an, […] les constructions ou installations temporaires directement liées à cette manifestation ». Après quoi « le constructeur est tenu de remettre les lieux dans leur état initial », ce qui va encore coûter un paquet au contribuable.

Une question se pose quand même. La Cantine figure certes dans le programme Green Capital, mais fait-elle vraiment partie des « constructions ou installations temporaires directement liées à cette manifestation » ? Créé par la Commission européenne, le prix Green Capital est décerné à une ville qui
  • Respecte constamment des normes environnementales élevées,
  • Poursuit en permanence des objectifs ambitieux d’amélioration de l’environnement et de développement durable,
  • Peut servir de modèle pour les autres villes et promouvoir les bonnes pratiques à l’intention de toutes les autres cités européennes.
Qui prétendra que construire un vaste bâtiment pour une durée de quatre mois obéit à des normes environnementale élevées, répond à un objectif ambitieux de développement durable et donne le bon exemple aux autres villes ? Green Capital n’y trouve pas son compte. Le Voyage dévoie l’esprit du prix.
______
* Certes, il faut écrire « dévoiement ». Mais que ne ferait-on pour une rime ? Si Victor Hugo a pu inventer Jérimadeth, on peut bien inventer un dévoyage...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Tout est tellement facile avec l'argent du contribuable...