samedi 16 mars 2013

Le héron aux longues dettes emmanchées d’un long coût

Interrogés par Yves Aumont et Jean-Marie Biette dans Ouest France d’aujourd’hui, François Delarozière et Pierre Orefice lancent un curieux message, mi-cocorico, mi-SOS. Les Machines de l’île enregistrent des « excellents résultats »… mais elles ont moins de dix ans à vivre si l’Arbre aux hérons n’est pas réalisé au plus vite !

L’Arbre et les autres machines formeraient donc un tout ? C’est étrange : plus d’une fois, Pierre Orefice a souligné que chaque machine est une attraction en soi et qu’il n’est pas question de fonctionner comme un parc d’attraction. Le visiteur n’achète pas un forfait : il paie pour visiter la galerie, il paie pour se promener en éléphant, il paie pour faire un tour de manège. En moyenne, un visiteur achète 1,4 billet.

Ce qui permet au passage de revendiquer 505.244 « visiteurs » en 2012 là où il n’y en a en réalité que 360.000 environ. Parmi ces visiteurs, la proportion des étrangers est tombée à 6,8 % sur l’année. Pour les mois de juillet-août, elle a chuté de 12,39 % en 2011 à 9,17 % en 2012 malgré Le Voyage à Nantes ! Les résultats des Machines ne sont donc pas si « excellents » que ça.

Ils sont même franchement mauvais par rapport à ce qui avait été annoncé au conseil de Nantes Métropole le 18 juin 2004. On tablait alors sur un « nombre de billets vendus entre 215.000 et 310.000 pour une 1ère année pleine (…) ce qui en fonction des charges d’exploitation, montre que l’on peut raisonnablement tabler sur un équilibre d’exploitation. » Or, bien que le nombre de billets vendus ait toujours été dans la cible, les Machines n’ont jamais été capables d’atteindre l’équilibre. MM. Orefice et Delarozière précisent tranquillement que l’exploitation des Machines doit être financée à hauteur de 20 % par des subventions publiques. Chaque fois qu’un visiteur paie 8 euros sa balade en éléphant, les contribuables doivent y ajouter 2 euros !

Nantes Métropole s’est engagée jusqu’en 2025 à combler chaque année le déficit d’exploitation des Machines. Et il faudrait doubler la mise avec l’Arbre aux hérons ? Des édiles raisonnables chercheraient plutôt une locomotive touristique plus efficace et/ou moins coûteuse. C’est peut-être pour cela que Pierre Orefice et François Delarozière tentent d’obtenir une décision au plus vite. Douteraient-ils de la reconduction de l’équipe actuelle lors des municipales de 2014 ?

On hasarde de perdre en voulant trop gagner.
Gardez-vous de rien dédaigner ;
Surtout quand vous avez à peu près votre compte.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Et après l'arbre aux hérons, que leur faudra t'il ?...
Un puit sans fondes ?

Sven Jelure a dit…

Oh ! la ligne est toute tracée ! Lors du conseil de Nantes Métropole de juin 2004, on évoquait déjà la Baleine, l'Aérodrome, l'Arche et le Carrousel des éléphants. François Delarozière a d'ailleurs dit (Ouest France du 8 octobre 2011) que la prochaine machine ne serait pas l'Arbre aux hérons mais la Baleine, "un bateau-poisson qui transportera du public autour de l'île".

Gilbert de Montplaisir a dit…

SVEN, j'allais posté ce matin le sujet, il y a même l'affiche pub et article d'une page entière sur O.F de Samedi. Quelques extraits: Les "créateurs des machines" ( à sous du contribuable)... Sous titre: demandent aux élus de se prononcer rapidement pour lancer ce projet" fou, audacieux, ambitieux". Ils présentent un bilan chiffré et avantageux incontrôlable des machines! Mais en cas de réponse négative ose menacer de:" On n'ose l’imaginer - Pour des créateurs?- , mais dire Non à l'arbre aux hérons, ce serait dire non à la pérénnité des machines dans les dix ans à venir. .... Et +++ Blablabla de l'escroquerie intellectuelle de la cavalerie culturelle budgétaire. Un comble de trouver un prétexte du gaspillage scandaleux pour se justifier en culpabilisant les donateurs contribuables! UN SCANDALE PERMANENT! La cour des comptes vite!vite! Avant la mise sous tutelle de la connerie durable. 2019 ouverture de l'arbre au héron? En pleine crise, lire le racket: UN AUTOFINANCEMENT a 80 POUR 100. ils estiment pouvoir rembourser DE 8 a 10 millions €
SUR 20 ANS SOIT 20 à 25 POUR 100 DE L ' INVESTISSEMENT INITIAL soit 35 MILLIONS D' €, dans le meilleur des cas! LA HONTE ... Jean - Marc à l'inauguration? J'ose affirmer que le scandale de la dite culture de nantes sera l'objet à moyen terme de la une des journaux. Le socialisme écolo culturel des ronds - points? Au vrai, 3 candidats socialistes déclarés ( de guerre rose) se présentent pour la mairie de Rezé ( primaires?). J'ai déjà posé la question sur un pamphlet pour demander le programme des élus socialistes de proximité. Parraineront - ils un Zébu de Madagascar de leurs Nom comme l'actuel maire de Rezé, Président de Nantes - Métropole? Bonne semaine SVEN et contribuables résistants!

Sven Jelure a dit…

Merci Gilbert, bonne semaine à toi aussi. Très bonne, ta remarque sur le "On n'ose l'imaginer" : manque d'audace et manque d'imagination...

Gilbert de Montplaisir a dit…

Bonjour SVEN,

J'adresse, ici, une copie d'un post que j'ai adressé en réponse à vous avez la parole de PO. Il rejoint toutes les thématiques de la " médicrassie " politico - journalistique dont le sujet " heronné"! Gilbert de Mont... - jeudi 21 mars 2013 - 09:29
Les journalistes locaux sont-ils vraiment à l’écoute du public ?
Sujet PO: Débat à nantes ce soir ... Je suppose avec un public invité, je n'ai pas reçu d'invitation? La précision de journalisme local mesure la ième autocritique à la seconde du numérique national de médiapart. C'est vrai, Radio - France fait partie du troupeau des Mammouths déficitaires du racket des contribuables. Celui d'un journalisme préhistorique débordé et politisé qui ignore son effectif et inventaire comme l'éducation dite nationale! Au fait c'est quoi un journaliste local ? Celui de FR3 qui est subventionné par le conseil régional de 900 000 € ne semble pas manifester une révolte contre son indépendance déontologique. Le "marronnier" journalistique , le couple journaliste - politique! La "médiacrassie" qui existe depuis la révolution! Combien de journalistes encartés à gauche? Sont - ils dignes du " j'accuse" de Zola?Les pigistes en précarité de crise comme le " journalisme" en voie de disparition! Depuis la révolution existait l'hypocrisie. Le pouvoir médiatique aujourd'hui est confronté à la crise et devient cocu de son people! De Anne à DSK et De François à Valérie en y ajoutant tous les autres de droites à gauches du milieu plus les artistes. Celles et ceux qui insultent de populisme le patriotisme du peuple ( de toutes opinions)! Bref! La monarchie républicaine est aussi médiatique. Vais- je, ici, me faire censurer d'écrire que le mot khmer vert existe un million de fois en moteur de recherche! Mais en plus des correspondants locaux qui est le pape de la presse évangélique du premier quotidien de France disposant du monopole de l'ouest ? La ligne éditoriale créationniste comme la presse s'était plantée pour la NON TCE trahit depuis .Le peuple français ne pouvant disposer de lui même. En toute modestie, j'avais anticipé et publié des courriers décrivant la situation actuelle dès la mise en circulation de l' €. Aussi , ras-le - bol d'entendre des journalistes locaux complices ( surtout roses - verts) de politiciens qui présentent les mêmes reportages de médiocrité! J'ose dénoncer l'apologie de la ruine dite culturelle des contribuables Nantais!. La scandaleuse demande de 35 000 000 d' € pour l'arbre en " ferraille" des hérons de l'île de nantes. Des journalistes " bobos écolos" en font le relais ... Ici, j'ose équilibrer ma critique: J'ai apprécié le courage de l’article PO Magot du CHU plus que celui d'un journaliste militant publiant un article " insolite" d'un pont transbordeur! Le Journalisme va disparaître du vocabulaire comme la crue centennale d'un CHU " héronné" de l'île de nantes! L'arbre aux hérons n'est pas un chêne républicain! Mesdames, Messieurs, les journalistes locaux, dès votre prochain " débat" n'hésitez pas m'inviter pour représenter le public qui dénonce l'escroquerie intellectuelle " politico - artistique" de la "médiacrassie"! Vous avez mon adresse mail ... N'hésitez pas!
Bonne Semaine Sven!

Anonyme a dit…

Le % d'étrangers est-il calculé sur le nombre des visiteurs ou sur celui des billets ? Il se peut que les étrangers achètent plus de billets que les autres, car ils ne sont pas sûrs de revenir à Nantes. Si c'est le cas, leur % parmi les "visiteurs" est encore plus faible que celui indiqué.