vendredi 28 décembre 2012

Royal de Luxe pourrait boire le Coca jusqu’à la lie

En portant sur le terrain judiciaire son conflit avec Coca-Cola, Royal de Luxe fait-il un pas de géant ou un pas de clerc ? Vu sa sèche réaction, le limonadier international ne semble pas disposé à faire amende honorable… ou à consentir une juteuse transaction.


« Catimini s'amuse. Pour ses 20 ans
Royal de Luxe imagine un carrousel
magique... »
(site web
www.catimini.com)
 Et Royal de Luxe va se heurter à ses propres contradictions. La compagnie est convaincue que le Père Noël/Santa Claus de Coca-Cola est inspiré de ses géants, mais comme tout créateur, elle a elle-même puisé une partie de son inspiration chez d’autres artistes, de Peter Schumann à Diego Rivera. Elle dit avoir « toujours refusé d’être au service d’une marque » mais oublie sa participation à la promotion de la gamme de cuisines Bulthaup chez IDM en 2011 ou de la marque de vêtements Catimini en 1992.

Et surtout, faisant appel à la loi, Royal de Luxe devrait veiller à être juridiquement irréprochable. Comme toute association percevant plus de 153.000 euros de dons ou de subventions par an, la compagnie est tenue de publier ses comptes annuels au Journal officiel. À ce jour, elle s’est toujours soustraite à cette obligation légale. Elle devrait désormais s’y soumettre, révélant ainsi, par exemple, le chiffre d’affaires de ses spectacles ou le montant de sa masse salariale.

Oui, enfin, peut-être… on peut toujours rêver... C’est à ça que sert Royal de Luxe, d’ailleurs.

7 commentaires:

Gilbert de Montplaisir a dit…

Bonsoir SVEN,

Lu et approuvé la justesse de ton post. Ne t’inquiète pas, je ne vais pas coloniser ton blog car tu risques, hélas, de ma présence la pollution agressive d' harceleurs anonymes. Au vrai, sans parano, ils se manifestent en pseudos ailleurs (dont presse - Océan). Je souhaite t'épargner ce genre d'interventions polluantes. Je suis intervenu sur presse - Océan ( page générale vous avez la parole) citant le lien de ton blog basé sur des faits et de bonne déontologie.Ceci suite à ton sujet Royal de Luxe posté P.O. que je trouvais légitime de vérité. En remerciant l'Anonyme qui a signalé l'événement publicitaire fourchette, voiture, d' Octobre 2011 par Royal de Luxe.

En ce qui concerne cette troupe subventionnée, les articles Wikipédia ( à consulter) rayonnent la vérité dont les subventions. Au vrai, un scandale pour mon identité de contribuable.

Aussi, merci pour ta patience et surtout, je t'assure de toute la crédibilité de tes articles qui me rassure d'opinion. Bonne soiré SVEN!

Gilbert de Montplaisir a dit…

Pardon Sven ce n'est pas un flood, mais un oubli dans le dernier post.

j' avais surfé sur le net et je ne doute pas que Coca Cola trouvera les " failles" concernant la compagnie d’origine soixante-huitarde. Celle qui profite du capitalisme 2012 quelle combattait en 1968! Important:
L’œuvre ( fourchette - voiture) était commerciale, puisque qu'elle a été réalisée pour l'inauguration de la marque de cuisine Bulthaup dans le mobilier design IDM. Jacques Leroy, président ( à l'époque) de Royal de Luxe, qui était l'un des cadres du groupe nantais Coupechoux, propriétaire d'IDM. ???? Ce qui semble être admis d'information par la presse de l'époque Octobre 2011?

Bonne soirée!

Sven Jelure a dit…

Merci Gilbert. On verra si les harceleurs se manifestent... En ce qui concerne la voiture piquée devant IDM, le site du groupe Coupechoux que j'ai mis en lien indique : "Spectacle incroyable devant le show room IDM. Une voiture aurait été attaquée par une fourchette géante qui semble tombée de l'immeuble du groupe COUPECHOUX. Y a-t-il un rapport avec l'inauguration de l'espace BULTHAUP au cœur du show room IDM? Un nouveau coup d'éclat de ROYAL DE LUXE." J'ose espérer que Royal de Luxe a été rémunéré par IDM... sinon, cela voudrait dire que cette promo a été réalisée aux frais des contribuables que nous sommes !

Gilbert de Montplaisir a dit…

Merci pour ta patience et courtoisie SVEN,

Effectivement, nous trouvons des archives de presse qui confirment la vérité de nos posts. Au vrai, tu as bien analysé en écrivant le mot " irréprochable " en ce qui concerne Royal de Luxe. Ce qui n'est pas le cas pour cette troupe parasitaire " statut spécial" de nos impôts.Je dois te préciser qu'à une moindre échelle, j'ai pratiqué artistiquement l'expérience des associations nantaises ( subventions électorales de l'art " rose"). J'ai découvert là le scandale de la non transparence des budgets. Ce qui a motivé mes démissions rapides pour combattre les " professions salariés" du bénévolat!

Mais, un, jour si tu abordes le sujet associations et élus de proximité, il n'y a pas que le gaspillage du voyage à nantes qui en sera la révélation. Voyages des élus des pays étrangers qui profitent de nos impôts locaux.

Bonne journée.

Sven Jelure a dit…

Merci Gilbert, bonne journe également.

Anonyme a dit…

Ouest France annonce dans son édition du 19 janvier l'éventualité d'un défilé des marionnettes de J-L Courcoult pour le 14 juillet sur les Champs Elysées.

Au-delà du problème que pose le choix du régional de l'étape pour cette arrivée sur les Champs, il serait éthiquement malvenu de préempter une troupe dont le président n'est pas un modèle citoyen. Le monsieur est directeur de la communication du groupe Coupechoux sponsor municipal attitré, il a installé sa compagne comme productrice déléguée de la troupe. Ce qui a permis comme vous le signaliez des compromissions publicitaires douteuses. De plus ils ont monté une société de location à leur adresse pour bénéficier d'allègements fiscaux. Un bel exemple de citoyenneté pour la présidence d'une association subventionnée ne respectant pas les obligations légales.

Sven Jelure a dit…

Hem, peut-être l'intéressé a-t-il d'autres chats à fouetter en ce moment avec le groupe dont il est dircom. Les temps sont durs...