samedi 6 octobre 2012

Sous le soleil inexactement

On l’a déjà évoquée, mais on ne se lasse pas de cette prétentieuse inanité. De temps en temps, la composition en tubes au néon de François Morellet accrochée à la façade de l’immeuble des Mutuelles Atlantique, est en même temps un « indicateur métérologique » qui annonce le temps qu’il fera quatre heures plus tard. C’est ce qu’affirment, opiniâtres, aussi bien le site web de la ville de Nantes que ceux d’Estuaire, de Nantes tourisme et de l’artiste lui-même.

Le temps varie. On a donc là « une œuvre sans cesse changeante qui évite la vision lassante d'une proposition artistique immuable ». Comme elle n’a que trois positions, néon rouge pour le soleil, néon blanc pour les nuages et néon bleu pour la pluie, la « proposition artistique » ne mue cependant que dans d’étroites limites.

Quand elle daigne muer. Sous le déluge de cet après-midi, alors que Météo France n’annonçait rien de mieux pour la soirée, De temps en temps, impavide, annonçait le beau temps pour dans quatre heures. Heureux ceux qui croient au soleil sans l’avoir vu.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme pour toute station météo électronique la prévision a une marge d'erreur de 30% si on est pessimiste ou de succès à 70% si on est optimiste .Votre mauvais esprit , que nous aimons je tiens à le préciser car l'humour et le second degrè ne sont pas toujours perçus ,vous fait choisir le jour idéal.A partir de la nuit tombante et avec ses reflets sur la Loire il y a de beaux moments ;
alain Le Provost

Sven Jelure a dit…

Sans blague ? La marge d'erreur est large à ce point ? je ne quitterai plus mon parapluie, alors !

Anonyme a dit…

Ce demi-cercle rouge est cousin de la ligne rose, il y a une part de toc dedans

Anonyme a dit…

Cher Anonyme , quoi que vous pensiez de " de temps en temps " François Morellet est depuis 1952 un des plus importants artistes de sa génération , petit-fils de Dada
son oeuvre pleine d'humour est un un bonheur que je vous incite à parcourir .
Amicalement vôtre
alain le provost

Sven Jelure a dit…

Cher Alain Le Provost, comme le commentaire précédent ne mentionnait pas Morellet, je prends votre commentaire pour moi. Je lui répondrai tout à l'heure par un post ad hoc. Je ne crois pas que "De temps en temps" puisse ajouter à la gloire de Morellet. C'est un peu une oeuvre de trop. Je la comparerais aux deux Picasso très, très tardifs de notre musée des Beaus-arts : s'ils n'étaient signés Picasso, qui s'extasierait devant eux ? Certes, les reflets nocturnes sur la Loire sont jolis... mais on le doit à la Loire et non à Morellet, qui n'a même pas cherché à jouer de cette opportunité fabuleuse.

lucm.reze a dit…

Quelle œuvre de Picasso vous plait si vous n’êtes pas séduit par la poésie et l’invention ?

Sven Jelure a dit…

Comme il y a plusieurs Picasso, j'aurais tendance à dire que la poésie est dans la première partie de son oeuvre et l'invention dans la seconde. Mais je ne trouve ni l'une ni l'autre dans les deux tableaux de notre musée des Beaux-arts, qui me semblent être du travail vite fait, plutôt mécanique et plat. C'est évidemment une opinion personnelle, mais avez-vous jamais entendu un expert citer ces deux toiles comme majeures ?

lucm.reze a dit…

A oui, les experts !