mardi 23 octobre 2012

Grrrand succès du Voyage à Nantes (2) : à vaincre sans péril…

La deuxième raison qui doit faire du Voyage à Nantes un grand succès est l’objectif officiellement retenu. Il se situe « entre 10 et 20 % de fréquentation supplémentaire (excursionnistes et touristes) à Nantes » (les « excursionnistes » étant des visiteurs à la journée qui ne passent même pas une nuit sur place). Toujours selon l’étude réalisée l’an dernier, Nantes aurait reçu 200.000 visiteurs en juillet-août 2011 ; l’objectif est donc compris entre 20.000 et 40.000 personnes supplémentaires.

Plouf !
Fastoche ! Mais ridicule en même temps puisque le VAN et Estuaire, en pratique confondus, ont coûté au total plus de 20 millions d’euros*, sans compter les EVP (équivalents en valeur publicitaire) assurés par la presse et les collectivités locales. Avec 20.000 visiteurs supplémentaires, éventuellement pour une visite de moins d’une journée, on aurait investi 1.000 euros pour chacun ! Et bien entendu, un tel résultat serait très, très inférieur aux besoins de l’hôtellerie nantaise.

Le VAN aura sans peine dépassé son objectif. Il lui suffira de compter dans son bilan les bons chiffres du Carrousel des mondes marins. Mais l'ouverture du Carrousel est un événement en soi (tout comme le spectacle de Royal de Luxe), elle n'avait pas besoin du VAN pour avoir lieu. Le vrai chiffre à considérer ne doit pas intégrer en totalité ces visiteurs-là.

Vu l’effort financier consenti par la collectivité et les tombereaux de superlatifs déversés sur le VAN, tout résultat inférieur à un doublement du nombre de visiteurs serait lamentable. Cela représenterait encore un investissement de 100 euros par visiteur. Au-dessous de 100.000 visiteurs supplémentaires, ce serait franchement la cata. Pour mémoire, 100.000, c’est exactement le nombre de visiteurs gagnés cette année par le parc du Puy du Fou, sans événement particulier.
_________
* Y compris des dépenses comme l'aménagement du bar de la tour Bretagne ou la subvention spécifique de Rue de la chute.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Links pas simplement partenaire marketing mais aussi membre de son réseau économique :
file:///C:/Users/eric/Documents/lincks/G%20et%20A%20Links%20partenaire%20du%20Voyage%20%C3%A0%20Nantes%20_%20G%20et%20A%20Links.htm

Sven Jelure a dit…

Oh ! il ne faut probablement pas prendre trop au sérieux ce "réseau économique". Il s'agit seulement d'entreprises qui ont accepté de verser 1.794 euros TTC. Comme ce sont dans leur grande majorité des fournisseurs et des obligés de Nantes Métropole, il n'est pas indispensable d'avoir un très mauvais esprit pour soupçonner que cet écot est destiné à mettre de l'huile dans les rouages ! Bien qu'il résulte de l'addition de trois réseaux économiques préexistants (Machines, Château, Estuaire), le réseau économique du Voyage à Nantes ne compte qu'une grosse soixantaine d'adhérents.