lundi 22 octobre 2012

Grrrand succès du Voyage à Nantes (1) : des chiffres, en veux-tu, en voilà

Jean Blaise doit publier mardi les « vrais » chiffres de fréquentation du Voyage à Nantes. On peut parier sans trop de risque qu’il annoncera un grand succès. Cela pour deux raisons.
Les chiffres sont comme
les images : bons ou pas
bons selon l'angle sous
lequel on les regarde
La première tient à la méthode de calcul. En l’occurrence, les « bases pour estimer l’impact sur la fréquentation et les retombées économiques de l’événement » ont été établies à l’été 2011 grâce à une enquête auprès de 1.624 passants, dont les données ont ensuite été « redressées » à partir de la fréquentation réelle des principaux sites touristiques de Nantes.

Cette méthode a permis d’établir un portrait qualitatif des visiteurs, mais en aucun cas une statistique de fréquentation fiable, et encore moins une évaluation économique. Aucune donnée économique n’a d’ailleurs été rapportée lors de la présentation des résultats de l'étude au Conseil des acteurs du tourisme en décembre dernier. Estimer un impact à partir d’une base floue est un exercice hautement aléatoire !

Et puis, on peut faire dire aux chiffres à peu près ce qu’on veut. « Je ne crois aux statistiques qu'à condition de les avoir trafiquées moi-même », disait Churchill. Quand des statistiques sont destinées à véhiculer un message (à tout hasard : « le VAN est un succès »), un bon professionnel peut presque toujours, parvenir à une présentation favorable à son client (parole d’expert !). Or Le Voyage à Nantes a fait réaliser son étude par une agence qui est aussi son « partenaire marketing »…

[À suivre demain]

2 commentaires:

Leblanchet a dit…

Dés le 31 août, on pouvait lire : "Le Voyage à Nantes devrait sans peine autoproclamer sa réussite. Il s’est en effet fixé un objectif très bas : augmenter de 20 %, soit 40.000 personnes, le nombre de touristes visitant Nantes par rapport à l’an dernier. Un objectif manifestement dérisoire par rapport aux moyens investis et à la situation de l’hôtellerie-restauration nantaise."
source : http://breizh.novopress.info/

Sven Jelure a dit…

Vous anticipez sur mon post de demain ! En fait, le constat de l'insuffisance des objectifs du VAN est même bien antérieur : il remonte au Conseil des acteurs du tourisme du 11 décembre dernier. Je l'avais signalé dans un post du 17 décembre (http://lameformeduneville.blogspot.fr/2011/12/touristes-nantes-2-un-objectif-modeste.html).