lundi 23 juillet 2012

Le fayotage à Nantes

Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, a bien aimé son voyage à Nantes jeudi dernier. Elle s’est fendue d’un communiqué qui n’aura sûrement pas déplu à son patron le Premier ministre. « La communauté d’agglomération de Nantes, sous l’impulsion de Jean-Marc Ayrault, a mené une politique de rapprochement entre culture et tourisme particulièrement réussie », assure-t-elle. « La fusion en 2010 dans une société d’économie mixte unique, baptisée Le Voyage à Nantes, de l’office de tourisme et de la SEM ‘Nantes Culture et Patrimoine’ a permis à la ville d’enrichir considérablement son offre culturelle et de bénéficier d’un rayonnement international. »

Le storytelling à la nantaise a sans doute contaminé Mme Pinel. D’abord Le Voyage à Nantes n’est pas une société d’économie mixte mais une société publique locale, ce qui change beaucoup de choses sur le plan de la transparence. Et puis, on voit mal en quoi la fusion de deux structures existantes enrichirait quoi que ce soit au point de susciter un enthousiasme international. Mais il est vrai qu’à Nantes, les comptes fantastiques de Pierre Orefice en sont témoins, 1+1 ne fait pas toujours 2. Encore heureux si ça ne fait pas 1,5.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Le but de la fusion n'est pas d'additionner les compétences mais de les multiplier. 1+1 = 2, mais 1*1 = 1. Aïe, aïe, aïe...

lucm.reze a dit…

Mi juillet, la Ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti est venue à Nantes faire le voyage. Au LU, elle a soulevé une fausse barre d’haltérophilie en plastique avant d’annoncer « Nantes, une ville qui symbolise à elle seule la culture par excellence. » Elle voulait surement parler de la physique.

lucm.reze a dit…

Erratum :il fallait lire, "Elle voulait surement parler de la culture physique."

Sven Jelure a dit…

Ah ! puisqu'à présent le tourisme et la culture sont la même chose, pourquoi ne mettrait-on pas aussi l'altérophilie en plastoc dans le même sac ? Tout est dans tout, et réciproquement !

Anonyme a dit…

OF semblait savoir que nos deux ministres n'avaient aucunement prévu de passer leur journée à tresser les louanges du Voyage à Nantes et de Jean Blaise. Il a fallu que le portable du grand blond sonne pour que toutes les deux retrouvent le chemin de la ligne rose...

Sven Jelure a dit…

Qui donc déjà disait "un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne" ?