dimanche 15 juillet 2012

Le Carrousel des mondes marins, à temps mais tardif

Le Carrousel a donc été inauguré de belle manière au jour dit. Le scepticisme exprimé ici quant à sa date d’ouverture était infondé : c’est l’heure de faire amende honorable. Contrairement à celui du Mémorial de l’abolition de l’esclavage, le chantier a été superbement mené.

Du moins après son lancement, car lorsque Nantes Métropole a pris la décision de construire le manège, en 2007, il devait tourner à l’été 2009.

Les discours d’inauguration se sont bien gardés de le rappeler. Mais ils n’ont pu occulter ce que souligne (involontairement ?) Isabelle Labarre dans le compte rendu qu’elle en a fait pour Ouest France, intitulé : « Un manège géant, 25 ans après le dernier navire ». Oui, il a fallu vingt-cinq ans, dont vingt-trois ans de mandat Ayrault, pour que l’initiative municipale en vue de redynamiser l’économie nantaise parvienne à ce résultat remarquable : remplacer l’industrie navale par un manège.

D'après Jean-Marc Ayrault lui-même, « Nantes a refusé la fatalité et a relevé le défi du redressement en donnant le jour à des projets un peu fous comme celui-ci ». Un quart de siècle pour relever le « défi du redressement » par des projets « un peu fous » mais surtout très déficitaires, comme le sont les Machines de l’île à ce jour, y a-t-il vraiment de quoi se vanter ? Heureusement que les Nantais n’ont pas attendu le Carrousel !

Et Jacques Auxiette, dont on connaît le talent oratoire, d’assurer que le manège serait « une source d’inspiration pour le chef du gouvernement ». Diriger le pays en s’inspirant d’une réalisation qui tourne en rond, dont la rentabilité reste à prouver et qui arrive comme les carabiniers, est-ce bien raisonnable ?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

"On en gardera 12 en permanence, vraisemblablement des étudiants...
Et 95% en CDI.." Presse océan 15 juillet 2012.
Etudiant un nouveau métier ?

Sven Jelure a dit…

Oui, la phrase est incompréhensible. Pierre Orefice est coutumier du fait ! Mais il y a encore plus étrange dans cette interview : je reviendrai dessus demain.

C3 a dit…

Je vous trouve bien négatif. Le gouvernement va devoir faire face à la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois. Il est heureux que le Premier ministre ait une source d'inspiration comme le Carrousel pour relancer l'activité locale. Grâce à JMA, PSA sera remplacé dans 20 ou 25 ans par des autos tamponneuses ou des montagnes russes.