lundi 12 mars 2012

Nantes, la belle endormie ? (7) Jossic repique

La légende urbaine de la belle endormie, fabriquée de toutes pièces dans les années 1990, poursuit son petit bonhomme de chemin. On a vu dans les chroniques précédentes qu'elle a des effets pervers. Certains y voient une réalité présente. Pour eux Nantes est une ville somnolente.

Les communicants de la mairie de Nantes ont apparemment jugé nécessaire une petite piqûre de rappel : il faut comprendre que Nantes a eu été endormie, non qu'elle l'est encore. « La culture a réveillé ‘Nantes, la Belle endormie’ », assuraient-ils dans un dossier de presse consacré au conseil municipal du 27 janvier dernier.

Un secours est venu d’où on ne l'attendait pas. Interrogé par Le Point le 15 décembre dernier, Franck Louvrier déclarait : « Jean-Marc Ayrault a réveillé la belle endormie mais il n'a pas ouvert les fenêtres ». Derrière la critique, lui qui n'est pourtant pas un bleu en communication politique, il sacrifiait ainsi à la légende.

En contrepartie, un vrai coup de poignard est venu lui aussi d’où on ne l’attendait pas. « Le VAN est un pari ! » proclame Jean-Louis Jossic dans le récent cahier de L’Express sur la politique touristique de Nantes réalisé par des étudiants de Sciences Com' . « Nous prenons le risque de sortir Nantes de son image de belle endormie. » Vingt ans d’efforts propagandistes réduits à néant ! Mais quelle mouche tsé-tsé l’a donc piqué ?

Pour retrouver les épisodes précédents :

Nantes, la belle endormie ?

Aucun commentaire: