lundi 19 décembre 2011

Les Machines de l’île aiment le mauvais temps

Avec quinze jours d’avance, Pierre Orefice a fait pour Stéphane Pajot (Presse Océan du 17 décembre) le bilan de la fréquentation des Machines en 2011 : 252.000 visiteurs pour la galerie, 56.000 pour l’éléphant (soit au total 308.000 personnes). Il le rapproche de celui de 2007 : 192.200 visiteurs. Belle progression. Sauf que les Machines n’ont fonctionné que pendant six mois en 2007 !

Comparé à celui l’an dernier, le bilan n’est pas aussi glorieux. En 2010, les Machines avaient accueilli 283.211 visiteurs. La progression d’une année sur l’autre, 8,75 %, est conforme à l’évolution générale des sites touristiques dans le département, favorisée par les intempéries.

Le progrès global dissimule des évolutions en dents de scie. « Nous faisons + 29,88 % de fréquentation [en plus] depuis le 1er juillet, par rapport à la même période l'an dernier », déclarait le patron des Machines à Philippe Gambert dans Ouest France du 23 juillet. « Soit 31.114 personnes contre 23.956 pour la même période en 2010. » Interrogé le 19 septembre par Guillaume Lecaplain sur le site Nantes-Actu, le même assurait : « En juillet, on fait 14 % de visiteurs en plus. » En rapprochant ces deux déclarations, et sachant que les Machines ont accueilli 41.354 visiteurs en juillet 2010, toujours selon leur directeur (Presse Océan du 17 août 2010), on peut établir le petit tableau ci-dessous :
En somme, les visiteurs affluent quand il fait mauvais et fuient quand il fait beau !

Dans toute intervention de Pierre Orefice, les connaisseurs attendent comme une gourmandise le chiffre loufoque. « Le site était calibré pour 180.000 personnes », dit-il cette fois, oubliant apparemment qu’il a lui-même annoncé plusieurs fois, en 2007, viser 200.000 visiteurs par an. C’était même l’objectif officiel de la délégation de service public initiale !

Aucun commentaire: