mercredi 5 octobre 2011

Nantes in Brittany, Indeed

Le New York Times a publié le 30 septembre un article de Christopher F. Schuetze sur la ville de Nantes. Plutôt élogieux, il prouve que les efforts de relations publiques locaux ne sont pas toujours vains.

Pourtant, ni le site web de la ville, ni celui de Nantes Métropole n’en font état*. Serait-ce parce que le grand quotidien américain écrit : « the Île de Nantes helped bring wealth to this western French city and to the Brittany region beyond » ?

Ce qui signifie, pour les non-anglophones : « l'Île de Nantes a contribué à la prospérité de cette ville de l'Ouest de la France et, au-delà, de la région Bretagne ». Il faut s’y faire : pour la plupart des étrangers, Nantes est naturellement en Bretagne. Les Américains sont parfois mieux informés que certains Nantais eux-mêmes.
___
* En revanche, Jean-Marc Ayrault signale l'article sur son blog.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Jean-Marc Ayrault en a fait mention sur sa page twitter vendredi dernier..

Sven Jelure a dit…

Merci de la précision. Je m'aperçois d'ailleurs que le blog comporte aussi un lien. Je corrige mon post.

lucm.reze a dit…

http://www.nytimes.com/2010/08/18/world/europe/18motorcycle.html

Dans cette page du New York Times on peut voir une carte de France et Nantes ne se trouve pas dans les limites de la Bretagne.J'y perds mon latin et mon breton.

lucm.reze a dit…

http://www.nytimes.com
/2010/08/18/world/europe
/18motorcycle.html

L'adresse complète

Sven Jelure a dit…

En effet, mais l'auteur de cet article sur le pélerinage de Porcaro est un jeune assistant du NYT, pas un journaliste à part entière (en plus, il est diplômé en biologie, non en histoire-géo). Il est sûrement moins bien informé !

lucm.reze a dit…

Plus grave encore : c'est peut-être un épouvantable jacobin infiltré au NYT

Anonyme a dit…

je ne vois ce qui dans cette phrase, en anglais, réfère à la position de Nantes comme étant en Bretagne. Votre traduction en atteste: il parle de la richesse apportée à sa région par Nantes, et même au-delà, jusqu'en Bretagne. Où est le problème?

Sven Jelure a dit…

ça ne pose pas de problème, bien au contraire ! Mais vous avez tendance à ajouter au texte quelque chose qu'il ne dit pas. Il n'y est pas question d'une région de Nantes qui ne serait pas la Bretagne. Pour le NYT, l'île de Nantes a contribué à la prospérité de Nantes et même à l'ensemble de la région bretonne.