lundi 1 août 2011

Villa Déchets (4) : Tout n’est pas perdu

Puisqu’elle ne peut recevoir de public, la Villa Déchets restera un local privé, réservé aux adhérents de l’association Tabakero. Ils pourront la visiter (ah ! nostalgie !) et louer à la nuit son gîte urbain.

Mais à 1 euro la cotisation annuelle, et apparemment pas d’autres condition pour adhérer, il ne sera pas trop difficile de passer du statut « public », interdit dans ce local pas aux normes, au statut « adhérent », bienvenu.

La gestion commerciale de cette activité quasi hôtelière est confiée à Un coin chez soi, bien connu pour ses gîtes plus étonnants les uns que les autres (la Cabane du capitaine Nemo, la Villa hamster…) situés à Nantes, Marseille et Larmor Plage. Par un heureux hasard, Un coin chez soi appartient à Yann Falquerho, le « kero » de Tabakero.

Le monde est petit ! Tabakero, d'ailleurs, n’est pas seulement le nom de l’association bâtisseuse de la cabane : Frédéric Tabary et Yann Falquerho signent ainsi les travaux de leur « agence de tendances ». Et pour couronner le tout, une régie publicitaire fonctionnant sous le même nom a été créée fin décembre. Elle est gérée par Stéphane Leroux, chargé de la recherche de sponsors lors de la construction de la Villa Déchets.

Allons, même si la construction devait redevenir déchets un jour plus ou moins lointain, le travail des deux mille et quelques bénévoles de l’association n'aura pas été inutile.

Aucun commentaire: