mercredi 20 juillet 2011

Pas de scène de famille autour de la scène nationale

Lamentations dans les couloirs du Grand T : l’institution n’a pas obtenu le label « scène nationale » auquel elle aspirait. Ce label n’est pas seulement honorifique : il donne droit à des subventions de l’État. Seulement, l'argent manque et la Loire-Atlantique a déjà deux scènes nationales : Le Fanal à Saint-Nazaire et le Lieu Unique à Nantes.

Mais, de l’aveu même de son fondateur, on l’a dit récemment, le Lieu Unique « n’a jamais eu l’ambition d’être un lieu de création ». Il ne répond donc pas vraiment aux critères des scènes nationales. En 2006-2009, il n’a même pas respecté son contrat avec l’État quant au nombre de spectacles proposés. Moins tape-à-l’œil, le Grand T est aussi plus actif.

L’État va-t-il donc retirer le label au Lieu Unique pour le donner au Grand T ? Vous n'y songez pas ! Le Grand T n’a fait que recycler une création de la droite départementale, alors que le Lieu Unique est symbolique d’une gauche municipale triomphante : il est donc intouchable.

Aucun commentaire: