mardi 12 juillet 2011

Nantilus (5) : Une brigade Loire en rodage

L'aspect du Nantilus n'est pas tout. Le ponton héberge un bar et un restaurant baptisé O Deck, tout comme le restaurant de plage de Barra Grande au Brésil ; on suppose qu'il s'agit d'une coïncidence. Pour accéder à l'O Deck nantais, on l'a dit, il faut marcher en terrain découvert et franchir 25 mètres de passerelle : une épreuve en cas d'intempéries. Mais le vrai gastronome est prêt à surmonter tous les obstacles pour accéder à une table vraiment bonne. Celle-ci l'est-elle ?

Il est trop tôt pour en juger. Sans être favorable, le rapport qualité/prix n'est pas rédhibitoire : 25 euros le menu pour un caviar d'aubergine sans reproche et un merlu idéalement cuit mais accompagné d'une purée tiède, le tout arrosé d'un verre de vin bien choisi.

On paie bien sûr le cadre, d'une sobriété de bon aloi, et la vue, évidemment privilégiée. L'ambiance sonore est beaucoup trop bruyante pour une salle à moitié pleine : ce sera vite insupportable les jours d'affluence. Le service est souriant mais peu efficace : la brigade, nombreuse et disparate, est manifestement en rodage. Tous les espoirs restent permis, à défaut d'être exaucés.

6 commentaires:

lucm.reze a dit…

Branchitude oblige : Le site www.odeck.fr existe. Mais, il n'y a rien à voir !

Sven Jelure a dit…

Et sur Facebook pas davantage !

Caroline a dit…

Je ne pense pas que le restaurant mérite tant de critiques. J'ai trouvé l'ambiance plutot chaleureuse et agréable; la cuisine originale et réussie. L'offre de vin tres intéressante et en adéquation avec la carte. Je ne peux qu'encourager O Deck!

Sven Jelure a dit…

Pour un blog à vocation polémique, trouvez-vous vraiment cette critique si hostile ? En fait, elle ne comportait que trois points négatifs : la purée tiède (et, aurais-je pu ajouter, légèrement cotonneuse), l'ambiance sonore bruyante et le service en rodage. Le service avait vocation à s'améliorer et il ne devait pas être trop dur de remédier à la purée. Pour l'ambiance sonore, je suis plus sceptique. J'ai visité O Deck un jour de pluie ; peut-être l'endroit est-il moins bruyant quand les baies vitrées sont ouvertes. Je suis d'accord avec vous sur la carte des vins.

Emmanuel Delahaye a dit…

Juste une honte.
Reçu comme des malpropres. Pourtant habitué des castors. Nous avons voulu essayé l'épaule d'agneau (donnée pour 900 gr) et au final nous avons de belles tranches de semoule (trop cuite, mais ceci est normal, elle est compacté pour ressembler à de la viande). le chef n'a même pas daigné regarder ce qu'il y avait dans nos plats lorsque nous lui avons demandé ou était la viande...
Pire même, il s'est emporté...
Un chef qui se prend pour se qu'il n'est pas, et qui clame haut et fort avoir une étoile...
Je me demande ou il a vu avoir eu une étoile.
Bref, un restaurant qui prend les clients pour Anes....

Sven Jelure a dit…

Dommage. Il doit être difficile de faire vivre un tel établissement, où l'on ne s'arrête pas "en passant". Si la cuisine et l'accueil ne sont pas impeccables, le cadre ne suffira pas !