mardi 21 juin 2011

Le mur de Royal de Luxe : enfin le retour des pissotières gratuites ?

Sophie Jozan et les opposants municipaux d’Ensemble pour Nantes veulent abattre le mur de Royal de Luxe. Mais pourquoi le dire si mollement ? Si MM. Julien Bainvel, Yann Roland, Hervé Grélard et quelques autres venaient en délégation pisser solennellement sur l’objet de leur courroux, leur message serait autrement mieux compris.

Ils pourraient même ancrer leur geste dans la branchitude : après l’apéro Facebook sur la place Royale, l’urino Facebook sur la place de la Bourse, la bien nommée. Ils pourraient en faire une illustration des vertus diurétiques du muscadet, qui a bien besoin de promo musclée ces temps-ci ; sûrement, MM. Serge Poignant et Laurent Dejoie se joindraient alors de bon cœur à la manifestation.

Mais, on y reviendra demain, Mme Jozan et ses amis auraient d’autres moyens plus productifs d’utiliser ce mur.

1 commentaire:

Leblanchet a dit…

Les magazines tirent profit de la fierté provinciale pour vendre localement leurs éditions nationales. La PQR, dont la timidité effarouchée ne s'autorise qu'un conformisme de bon aloi ou au pire un non-choix bien équilibré, ne comble pas la saine curiosité du citoyen.

Heureusement que les intervenants parisiens, Bernard Stiegler en tête, se félicitaient de la diversité de la presse locale lors de la réunion de réflexion Media 2030. Faisons confiance aux esperts.

Alors,devons-nous tous devenir des relais d'information citoyen?