jeudi 11 novembre 2010

Un cœur tendre, qui hait le néon maigre et bleu

Sale temps cet après-midi ! Sur l’île de Nantes, les palmiers déplumés du Jardin des voyages dégoulinent lamentablement. L’Éléphant se tient rencoigné au plus sombre des Nefs pour échapper aux rafales et subir quelque réparation. On se hâte sous les parapluies. Seule De temps en temps, l’œuvre lumineuse de François Morellet, délivre un message d’espoir : elle annonce un temps simplement nuageux.
 
Peut-être était-ce seulement un court-circuit ou un bug dans le système de contrôle ? Quelques instants plus tard, la météo reprend ses droits : les néons se sont remis à la pluie. Et tant pis pour qui, passant par là au mauvais moment, aura cru pouvoir sortir sans riflard.
Mais apparaît alors une autre limite de l’œuvre. Pour l’Angevin Morellet, sans doute, la pluie, c’est la pluie. Pour nous Bretons, il existe au moins une demi-douzaine de pluies différentes. Les quelques rayures bleues affichées par De temps en temps représentent bien mal les cataractes d’aujourd’hui. Et guère mieux le crachin d’autres fois.

Quant au vent, dimension essentielle de nos climats, la façade d’Harmonie Atlantique l’ignore totalement. Ce n’est pas pour rien qu’on qualifie Morellet d’artiste « minimaliste ».

8 commentaires:

Yves a dit…

bienvenue jeudi soir à notre présentation des transbordés même masqué
Consulter www.lestransbordes.org

A+ Yves

Julien BAINVEL a dit…

Bonjour,
Pour votre information, communiqué de presse.
Un prix européen pour le parking des Machines ?

Julien BAINVEL et les élus du Groupe Ensemble pour Nantes ont appris avec étonnement que le « parking Building » des Machines situé sur l’Ile de Nantes avait été sélectionné pour le prix d’architecture Mies van der Rohe, prix officiel de l’Union européenne.
Si ce prix récompense les réalisations remarquables sous leur aspect conceptuel, esthétique et technique, comment l’Union européenne peut-elle à l’heure du développement durable négliger cet aspect.

Comment l’Union européenne pourrait-elle récompenser un ouvrage, qui en dehors de ces considérations techniques (le plus haut parking métallique de France) est une véritable énigme environnementale, alors même qu’elle vient de récompenser les communes de Nantes Métropole au concours de la Capitale Verte Européenne.
Situé au milieu de nulle part, sans aucune intermodalité (aucune ligne de transport en commun), consommant l’équivalent de 200 maisons (370 000 kw/h par jour), perpétuellement allumé (de jour comme de nuit, en hiver comme en été), cet édifice ne devrait pas être salué comme une réalisation remarquable.

Ceci ne remet nullement en cause la qualité et le savoir-faire d’architectes qui ont prouvé pour d’autres projets (Hôtel La Pérouse à Nantes notamment) qu’ils savaient parfaitement intégrer les demandes d’intégration des normes environnementales.

Le développement durable doit irriguer toutes les politiques, et l’Union européenne se doit d’intégrer l’urgence climatique dans ses politiques.

Anonyme a dit…

Merci Yves. Votre site est remarquablement fait. Je tâcherai d'assister à la présentation ce soir.
SJ

Anonyme a dit…

Merci à Julien Bainvel pour cet excellent communiqué sur le parking des Machines. Décidément, les bizarreries ne manquent pas sur l'île de Nantes.
SJ

Anonyme a dit…

titre idiot

Anonyme a dit…

Allez le dire à Baudelaire.

Emotion Wizard a dit…

Je suis entrain de faire un travail sur Morellet, et De temps en temps.
J'ai trouvé étrange qu'hier à 16h, il annonçait un soleil (pour dans 4h).
Mais bon, comparé aux autres artistes minimalistes, j'aime bien cette oeuvre!
Morellet est la deuxième personne vivante à exposé au louvre :)

Sven Jelure a dit…

Merci pour ce commentaire, Emotion Wizard. "De temps en temps" est familière de ces bizarreries, son réglage sur la station météo doit être légèrement détraqué. Sans doute, personne ne compte sur "De temps en temps" pour savoir quel temps il va faire. Mais dans ma conception (réactionnaire et pas originale, j'en conviens), l'art suppose une maîtrise parfaite de la matière -- et de la technique si l'on veut y mettre de la technique. C'est pourquoi je classe plutôt "De temps en temps" dans la catégorie "loisirs créatifs", pour ne pas aller jusqu'au désobligeant "bricolage".