dimanche 28 novembre 2010

Encore plus luxueux au Mexique qu'à Nantes

Vingt-quatre degrés à l’ombre : il faisait meilleur à Guadalajara qu’à Nantes ce dimanche. Loin des frimas, Jean-Marc Ayrault visitait la Perla del Occidente pour assister à la clôture des six jours de spectacle qu’y donnait (façon de parler, on le verra plus bas) Royal de Luxe. « De tous les spectacles organisés au Mexique à l'occasion du bicentenaire de l'indépendance et du centenaire de la révolution, c'est de très loin le record de popularité, beaucoup de gens disent merci et la foule immense est emplie de bonheur », a-t-il déclaré, selon Presse Océan.

Allons bon, voilà que le maire de Nantes se met à parler comme Pierre Orefice ! Est-ce une garantie d’objectivité ? Regardons-y de plus près.

D'après le compte rendu d’Impreso – par ailleurs louangeur quant au spectacle lui-même – les spectateurs n’étaient que 8.000 samedi. Soit 0,2 % des habitants de cette agglomération de plus de 4 millions d’habitants.  En revanche, selon El Sol de Mexico, le spectacle de dimanche aurait été vu par 500.000 personnes ; le comptage des manifestants n'est pas une science plus exacte au Mexique qu'en France. Les photos mises en ligne sur Flickr donnent tout de même l'impression que la foule immense emplie de bonheur était plutôt clairsemée.

Le spectacle des géants de Royal de Luxe avait été délocalisé à Guadalajara, deuxième ville du Mexique, parce que Mexico n’en voulait pas. Par crainte des embouteillages, paraît-il. Guadalajara n’y a pas échappé : la fermeture des rues du centre ville a provoqué d'immenses encombrements. Mais ce qui fait tache est en réalité le coût exorbitant du spectacle, révélé par le site d’informations La Silla Rota : 88.667.360 pesos hors taxes, soit l’équivalent de 5.354.637 euros, versés à Royal de Luxe par l’organisme officiel chargé des célébrations du bicentenaire*.

Selon La Silla Rota, cette addition phénoménale s’expliquerait principalement par la prise en charge de 3.000 nuits d’hôtel et 35.000 repas pour les 130 collaborateurs de Royal de Luxe et le transport de 30 tonnes de matériel de Nantes à Veracruz.
__________
*  « A Royal de Luxe, quien organizó al aire el espectáculo al aire libre marionetas gigantes en Guadalajara, se le pagaron 88 millones 667 mil 360 pesos descontando el IVA, por medio de Turissste. »

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Déja, c'est le Mexique, l'exagération sur les chiffres est une habitude. Il faut savoir que le spectacle est au centre d'une bataille politique entre la mairie de Mexico et celle de Guadalajara. Meme s'il y avait eu zéro spectateur, elle aurait annoncé par prncipe un grand succès. Plus des erreurs de compréhension comme dans Le Monde qui annonce 3,5 millions de spectareurs dimanche -- alors que même le maire n'avait pas osé cela et disait 3,5 millions TOTAL pour les six jours du spectacle. -- gégé