dimanche 22 août 2010

Des éco-détails qui clochent

Non, on n’a pas tout dit sur De temps en temps.

À une époque où l’on se demande comment réduire la consommation électrique des éclairages publics, l'oeuvre de François Morellet va exactement dans le mauvais sens. Son message météorologique est peut-être correct, son message écologique ne l’est sûrement pas.

Il en va de même des anneaux de Buren. Alors que Nantes se voudrait l’une des métropoles les plus écolos d’Europe, les « oeuvres pérennes » d'Estuaire lui tirent une petite balle dans le pied.

Quant aux Machines de l'île, leur bilan écologique n’est probablement pas glorieux. De l’éléphant, on regarde plutôt la trompe que le pot d’échappement, bien sûr. Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et les autres ne l'ont sans doute pas remarqué l'autre jour en visitant le site, mais sa fumée noire est spécialement antipathique.

Ni l’électrophagie d’Estuaire ni les flatulences de l’éléphant ne pèsent lourd dans le bilan écologique global de la ville. Pourtant, vu l'importance symbolique que leur attache la municipalité actuelle, elles relativisent les prétentions vertes d'icelle. Le diable est dans les détails et pas seulement à Notre-Dame-des-Landes.

2 commentaires:

Yves a dit…

QUID D'UN RALENTISSEUR PRODUCTEUR D ENERGIE ?
Mon cher Sven, si vous étiez allé plus loin à propos de l'alimentation des anneaux de Buren et autres équipements légers...j'aurais bien aimé.

Si chaque véhicule qui passe sur un ralentisseur ne fabrique, actuellement…que de l’usure de bitume ou d'autres « coussins berlinois », des milliers de tonnes passant sur ces emplacements seraient susceptibles de fabriquer de l’énergie (électricité) si seulement on les équipait.
S’agit-il d’un gadget ou cela peut-il marcher, ne serait-ce que pour les anneaux de Buren ? Les plans, pas encore brévetés, sont dans mes cartons..
Cela a-t-il été étudié ?…On n’en trouve pas trace sur Internet. Ceci posé, j'ai vu à la télé qu'on équipait des panneaux d'autoroute grâce au vent des camions activant des éoliennes...alors...
Comme disait Don Patillo: "ce ne sont que quelques... KW"... mais quel succès dans les médias ce serait, non ?

Sven Jelure a dit…

Ah ! évidemment, si "De temps en temps" pouvait être alimenté par les milliers de véhicules qui franchissent chaque jour le pont Anne de Bretagne et les "anneaux" par le piétinement des badauds le long du Hangar à bananes, ce serait autre chose. L'éolien est intéressant aussi puisqu'il y a déjà un "jardin des vents" juste à côté.