samedi 26 juin 2010

Carrousel : grands mots et petit bras

Avec le Carrousel des mondes marins, les Machines de l’île espèrent atteindre (en 2013…) 500.000 visiteurs par an. Est-ce une folle ambition ?

En réalité, pour un équipement touristique « structurant » implanté en plein centre d’une métropole, 500.000 visiteurs, c’est peu. C’est le niveau de fréquentation, par exemple, du zoo de Beauval, entre Tours et Vierzon, et de celui d’Amnéville, en Moselle, ou de parcs d’attraction secondaires comme Saint-Paul, dans l’Oise, Nigloland, dans l’Aube, ou Walibi, dans la région lyonnaise.

Pour rester en Bretagne, Océanopolis, à Brest (même pas la moitié de l’agglomération nantaise en nombre d’habitants) tangente les 500.000 visiteurs annuels, le safari-parc de Port-Saint-Père a dépassé 300.000 visiteurs l’an dernier et le Végétarium de La Gacilly accueille environ 150.000 personnes par an. Faire trois fois mieux que La Gacilly, est-ce si glorieux ?

Si l’on compare avec les équipements phares d’autres grandes villes, un objectif de 500.000 visiteurs est presque minable. Le Futuroscope de Poitiers dépasse 1.200.000 entrées et l’Aquarium de La Rochelle 850.000. Puisque les Machines sont un peu notre Guggenheim à nous, on les mesurera aussi au musée de Bilbao – une ville sans autre intérêt touristique et bien moins accessible que Nantes – et à ses 1.200.000 visiteurs annuels.

En définitive, les Machines ne témoignent pas d’une ambition démesurée, mais tout le contraire : malgré leurs grands mots, elles jouent petit bras. La danseuse de la municipalité nantaise a l’entrechat mollasson.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour - moi j'ai un nom Yves Lainé, Nantais pure laine, même Chantenaysien, de retour dans ma ville que j'avais quittée 21 ans pour ma retraite depuis 13 ans - président des ecrivains bretons et des "Transbordés".
Je suis passionné et intriqué par vos écrits que je trouve bons et percutants. Avec JMA, comme avec JB nous faisons du près serré, mais nous ne sommes pas encore désespérés. Nous nous retrouvons, je pense sur Jules Verne, la Bretagne, une certaine vue et vision des quais ; membre du Conseil de développement je leur ai proposé (voir le site nantes-citoyennete.com) qu'on travaille sur un crédo pour Nantes la mer, du fleuve, le commerce/négoce, lʼindustrie, lʼutopie/
innovation (J. Verne) et lʼimpertinence (Cambronne),
On peut communiquer ?
Que pensez vous de notre transbordeur ? voir site www.lestransbordes.org
Continuez surtout , respect !
Yves

Sven Jelure a dit…

Cher Yves Lainé, quelle bonne surprise d'avoir un lecteur tel que vous ! Sur le pont transbordeur, je n'ai pas d'avis définitif. Il me semble que Nantes a besoin d'un monument emblématique qui soit un peu "vernien" et je crois pas que les Machines de l'île puissent jamais satisfaire cet objectif, pour différentes raisons. Alors, le pont, peut-être ; en tout cas, je vais regarder de plus près vos propositions. Bien à vous, SJ