lundi 1 février 2010

Un téléphérique téléphoné

En janvier, Presse Océan a organisé sur son site web http://www.presseocean.fr/ un débat consacré au thème « Franchir la Loire entre le hangar et Sainte-Anne ». Le bilan du débat vient d’être dressé dans un article de synthèse adorné d'un « Entre nous » de Jean-Damien Fresneau. Et là, surprise : « La mise à l'étude d'un téléphérique à Nantes suscite une curiosité plutôt positive des internautes » lit-on page 2 du numéro du 1er février. Et encore : « sur presseocean.fr, les internautes ne sont pas si dubitatifs que cela ! ».

En réalité, sur 36 avis postés, seuls six étaient favorables à l'idée d'un téléphérique. Une vingtaine étaient franchement défavorables et les autres ironiques. Pour trouver « une curiosité plutôt positive », il fallait vraiment chausser des lunettes roses et (soulignons-le pour rester dans le rôle du grincheux de service) s’autoriser quelques libertés par rapport aux faits. La rédaction de l’article semble d’ailleurs avoir été laborieuse : Presse Océan annonce trois arguments en faveur du téléphérique et n'en mentionne que deux.

L’un d’eux émane d’Isabelle Loirat. Normal : l’élue du Modem est la promotrice de l’idée. En fait, sa position s’écarte du thème du forum puisqu’elle préconise un téléphérique entre le quai de la Fosse et la rive gauche de la Loire, ce qui n’est pas la même chose que « entre le hangar et Sainte-Anne ».

L’autre argument provient d’un Grenoblois dont Presse Océan a juste oublié de signaler qu’il dirige une société spécialisée dans… les téléphériques. De sa part, un avis négatif aurait évidemment été surprenant. Il n’est pas dit pourtant que ce professionnel ait été entièrement satisfait de l’article. Car la photo qui l’illustrait montrait apparemment l’intervention d’une équipe de secours en plein ciel lors d’une panne du téléphérique de Grenoble !

Aucun commentaire: