vendredi 30 octobre 2009

Plus archéo que logique, peut-être

La ville de Nantes est en train d'embaucher trois archéologues municipaux. Les fouilles archéologiques sont du ressort de l'Etat. La ville, qui crie misère et augmente sérieusement les impôts locaux, entend pourtant s'en mêler et embaucher en conséquence. Les fouilles ne vont pas assez vite quand c'est l'Etat qui s'en charge, dit-elle. Et pan ! sur les fonctionnaires du ministère de la culture ! Mais est-elle si sûre de faire plus rapide, elle qui fonctionne en général au rythme du Grand Elephant (entre 1 et 4 km/h) ? Déjà, il a fallu vingt ans de mandat Ayrault pour découvrir que Nantes avait besoin de ses propres archéologues... Ceux-ci travailleront d'ailleurs sous la tutelle de l'Etat. La célérité des fonctionnaires municipaux aura-t-elle raison des lenteurs étatiques ? On verra bien. En attendant, on est content pour les trois nouvelles recrues et désolé pour les contribuables nantais.

Aucun commentaire: