samedi 25 octobre 2008

La culture, c'est comme la déconfiture

"Sur le plan de la culture, Nantes avance à toute allure. Illustration avec la deuxième édition du festival L'Eté indien aux Nefs et son bestiaire monumental", écrit imprudemment Télérama du 24 octobre. Télérama, à qui rien de ce qui est bobo n'est étranger, a sûrement voulu bien faire en servant la soupe à la municipalité nantaise. L'erreur est d'avoir illustré son article par une photo du Grand éléphant. Comme on sait, la vitesse de pointe de l'animal ne dépasse pas 2 km/h, sa vitesse de croisière étant plutôt de l'ordre de 1 km/h. Et voilà comment "sur le plan de la culture, Nantes avance à toute allure"...

Aucun commentaire: